RECOMMENDATIONS

« Chaque recoin de la société doit agir pour faire face à la crise climatique, et cette campagne est un bon rappel de ce fait le plus fondamental. »
Bill McKibben
Auteur et environnementaliste américain, co-fondateur et conseiller principal de 350.org
« Le développement durable nécessite que nous organisions notre société et notre mode de vie d'une manière qui respecte les limites de notre planète. La croissance économique basée sur l'utilisation croissante de ressources n'est pas une voie viable. Nous devons apprendre à vivre en consommant beaucoup moins de ressources, surtout dans les pays développés. Ce changement systémique et culturel difficile ne peut réussir que si nous en prenons tous la responsabilité. C'est pourquoi je soutiens la campagne #AllForClimate qui appelle tous les acteurs de la société à devenir des activistes dans la transition. »
Katherine Richardson, forsker i Earth System Science, leder af Sustainability Science Center ved Københavns Universitet, medlem af Klimarådet og medforfatter til FN’s 2019 Global Sustainability Development Report.
Katherine Richardson
Chercheuse en science du système terrestre, responsable du Sustainability Science Center de l'université de Copenhague, membre du Climate Council et co-auteure du Rapport mondial sur le développement durable 2019 de l'ONU
« Le changement climatique n’est pas, seulement, l’affaire du personnel politique et des diplomates d’un côté, et des associations environnementales et de citoyens engagés de l’autre. Il doit concerner l’ensemble des organisations humaines, à tous les niveaux : syndicats, médias, entreprises, administrations… c’est pourquoi je soutiens la campagne #TousPourLeClimat. N’ayons pas peur de bousculer, de remettre en cause les dogmes, les idées reçues, nos habitudes. Nous avons, collectivement, bien plus à y gagner qu’à y perdre. »
Philippe Bihouix
Ingénieur, directeur général du groupe AREP, auteur de L’âge des Low Tech, France
« Nos dirigeants sont dirigés par des lobbyistes de l'industrie des combustibles fossiles et sont induits en erreur par les économistes. Nous avons besoin d'initiatives venant d'en bas pour les obliger à agir sur le changement climatique. »
Steve Keen
Économiste, professeur honoraire à UCL & Chercheur émérite à ISRS
« Les inégalités sont un obstacle majeur à la réalisation d'un bien-être durable et à la lutte contre l'urgence climatique. Mais il existe de nombreuses façons de commencer à réduire les inégalités et d'offrir une bien meilleure qualité de vie à tous, ainsi qu'à la planète. Nous devons tous apprendre comment nous pouvons agir, comment nous pouvons aider et comment nous pouvons nous battre pour l'avenir. »
Kate Pickett
Directrice adjointe du Center for Future Health de l'Université de York, co-fondatrice de The Equality Trust et co-auteur d'un livre sur l'égalité et le bien-être
« La société humaine a atteint la limite de la pression qu'elle peut exercer sur la biosphère. Le changement climatique s'accélère et les espèces disparaissent à un rythme qui fait dire aux biologistes que nous sommes dans la sixième extinction de masse. Dans le même temps, nous pouvons voir que le système politique est coincé dans le monde d'hier, essayant de maintenir une économie de croissance insoutenable, tandis qu'une grande partie de la communauté des affaires a trouvé les pinceaux et s'emploie à greenwash'er ses produits. Dans une situation comme celle-ci, notre seule option est que les citoyens se mobilisent et cultivent une transformation écologique de la société de bas en haut. Pour cela, nous devons prendre conscience de nos responsabilités éthiques et en même temps trouver le courage et l'espoir qui nous permettent d'agir dans notre vie de tous les jours - à la fois en tant que consommateurs et en tant que citoyens politiquement actifs. #AllForClimate n'est donc pas seulement un souhait idéaliste, mais une nécessité impérieuse si nous voulons commencer à assumer notre responsabilité pour l'avenir - à la fois notre propre avenir et l'avenir du reste de la biosphère dont nous, les humains, faisons partie. »
Mickey Gjerris
Professeur associé en bioéthique, PhD, Université de Copenhague, Danemark
« #AllForClimate est une initiative citoyenne forte qui reflète la nécessité de traiter la crise climatique de manière holistique. La transition écologique est une transition culturelle. Par conséquent, il est crucial que de plus en plus de citoyen∙ne∙s prennent activement part à la transition et tirent la société dans la bonne direction. »
Gregers Andersen
Gregers Andersen
Chercheur en culture, débatteur et auteur, Danemark
« Le développement durable nécessite que nous organisions notre société et notre mode de vie d'une manière qui respecte les limites de notre planète. La croissance économique basée sur l'utilisation croissante de ressources n'est pas une voie viable. Nous devons apprendre à vivre en consommant beaucoup moins de ressources, surtout dans les pays développés. Ce changement systémique et culturel difficile ne peut réussir que si nous en prenons tous la responsabilité. C'est pourquoi je soutiens la campagne #AllForClimate qui appelle tous les acteurs de la société à devenir des activistes dans la transition. »
Kate Raworth
Auteure de La théorie du donut : L'économie de demain en 7 principes
« On dit souvent que la crise climatique exige une transformation systémique et rapide de tout : de nos économies, nos entreprises, nos modes de vie, nos infrastructures et technologies – et tout cela est vrai. Mais cette crise exige surtout que chacun d’entre nous devienne actif dans la lutte contre les causes de cette crise. Comment le faire ? #AllForClimate a pour but d’expliquer, de façon claire et simple, comment agir dans chacune de nos sphères de vie. Sans cet engagement citoyen de chacun et chacune, les actions prises par nos gouvernements et nos économies continueront à être largement insuffisante et à accélérer le désastre. Il est grand temps de tous se lancer ! »
Julia Steinberger
Professeure à l’Institut de géographie et durabilité de la Faculté des géosciences et de l'environnement à l'université de Lausanne, auteure principale du 3e groupe de travail du GIEC
« Ce dont nous avons besoin, c'est un militantisme pour le climat basé sur la science plutôt que sur des rêves et les jeux politiques habituels. La science nous dit qu'il est peu probable que des réductions spectaculaires des émissions de gaz à effet de serre ne soient atteintes sans la réduction de la consommation globale d'énergie - principalement par les personnes qui utilisent actuellement beaucoup d'énergie. C'est un défi que trop peu de gouvernements sont prêts à reconnaître, et encore moins à relever. Même si les faits montrent qu'une qualité de vie élevée ne nécessite pas une croissance incessante de la consommation. »
Richard Heinberg
Membre émérite du Post Carbon Institute
« Au point où nous en sommes en termes de dérèglement climatique et d’accumulation atmosphérique de carbone (420 ppm, comme au Pliocène), s’accrocher à notre modèle économique et à nos modes de vie est devenu suicidaire. Moins d’objets, moins d’infrastructures ne nous condamnent pas à moins de bien-être, au contraire. Et encore moins à plus d’injustices. »
Dominique Bourg
Prof. Honoraire Dominique Bourg (Unil) Directeur de la publication : https://lapenseeecologique.com/, partenaire de la Fondation Zoein
« Les économistes les plus en vue font obstacle à une solution à la crise climatique en s'accrochant à l'idée de la croissance économique comme objectif nécessaire et naturel. La crise climatique est causée par la croissance, et une croissance continue aggrave la crise. C'est pourquoi je soutiens de tout cœur l'objectif de la campagne de créer une économie qui ne dépende pas de la croissance. »
Peter Nielsen, lektor i politisk økonomi, Roskilde Universitet
Peter Nielsen
Professeur agrégé d'économie politique à l'université de Roskilde, Danemark
« Dans quelques années, les conséquences de la crise climatique deviendront beaucoup plus visibles et remettront en question tous les aspects de la société que nous apprécions aujourd'hui. Il s'agit de notre sécurité et de créer un monde serein pour nos enfants. C'est pourquoi nous devons impliquer tout le monde dans la lutte contre le réchauffement climatique. »
Frederik Sandby
Chef du bureau de 350 Danemark
« #AllForClimate est une contribution innovante et significative à la création du large soutien populaire nécessaire pour résoudre la crise climatique. Sans un engagement fort des citoyens et de la société civile, nous ne serons pas en mesure de réaliser les réductions de gaz à effet de serre nécessaires pour contrer la montée de la température global sur terre. Dans le même temps, l'implication citoyenne peut contribuer à créer des changements de comportement qui, au niveau individuel et collectif, rendront notre société durable pour les générations futures. Ensemble, nous devons créer connaissance et mobilisation, et cela peut se faire au mieux par l'éducation et les processus démocratiques. »
Lars Tønder
Professeur avec des responsabilités particulières, Département de science politique, Université de Copenhague, Danemark
« Chaque recoin de la société doit agir pour faire face à la crise climatique, et cette campagne est un bon rappel de ce fait le plus fondamental. »
Bill McKibben
Auteur et environnementaliste américain, co-fondateur et conseiller principal de 350.org
« Le développement durable nécessite que nous organisions notre société et notre mode de vie d'une manière qui respecte les limites de notre planète. La croissance économique basée sur l'utilisation croissante de ressources n'est pas une voie viable. Nous devons apprendre à vivre en consommant beaucoup moins de ressources, surtout dans les pays développés. Ce changement systémique et culturel difficile ne peut réussir que si nous en prenons tous la responsabilité. C'est pourquoi je soutiens la campagne #AllForClimate qui appelle tous les acteurs de la société à devenir des activistes dans la transition. »
Kate Raworth
Auteure de La théorie du donut : L'économie de demain en 7 principes
« Le développement durable nécessite que nous organisions notre société et notre mode de vie d'une manière qui respecte les limites de notre planète. La croissance économique basée sur l'utilisation croissante de ressources n'est pas une voie viable. Nous devons apprendre à vivre en consommant beaucoup moins de ressources, surtout dans les pays développés. Ce changement systémique et culturel difficile ne peut réussir que si nous en prenons tous la responsabilité. C'est pourquoi je soutiens la campagne #AllForClimate qui appelle tous les acteurs de la société à devenir des activistes dans la transition. »
Katherine Richardson, forsker i Earth System Science, leder af Sustainability Science Center ved Københavns Universitet, medlem af Klimarådet og medforfatter til FN’s 2019 Global Sustainability Development Report.
Katherine Richardson
Chercheuse en science du système terrestre, responsable du Sustainability Science Center de l'université de Copenhague, membre du Climate Council et co-auteure du Rapport mondial sur le développement durable 2019 de l'ONU
« On dit souvent que la crise climatique exige une transformation systémique et rapide de tout : de nos économies, nos entreprises, nos modes de vie, nos infrastructures et technologies – et tout cela est vrai. Mais cette crise exige surtout que chacun d’entre nous devienne actif dans la lutte contre les causes de cette crise. Comment le faire ? #AllForClimate a pour but d’expliquer, de façon claire et simple, comment agir dans chacune de nos sphères de vie. Sans cet engagement citoyen de chacun et chacune, les actions prises par nos gouvernements et nos économies continueront à être largement insuffisante et à accélérer le désastre. Il est grand temps de tous se lancer ! »
Julia Steinberger
Professeure à l’Institut de géographie et durabilité de la Faculté des géosciences et de l'environnement à l'université de Lausanne, auteure principale du 3e groupe de travail du GIEC
« Ce dont nous avons besoin, c'est un militantisme pour le climat basé sur la science plutôt que sur des rêves et les jeux politiques habituels. La science nous dit qu'il est peu probable que des réductions spectaculaires des émissions de gaz à effet de serre ne soient atteintes sans la réduction de la consommation globale d'énergie - principalement par les personnes qui utilisent actuellement beaucoup d'énergie. C'est un défi que trop peu de gouvernements sont prêts à reconnaître, et encore moins à relever. Même si les faits montrent qu'une qualité de vie élevée ne nécessite pas une croissance incessante de la consommation. »
Richard Heinberg
Membre émérite du Post Carbon Institute
« Le changement climatique n’est pas, seulement, l’affaire du personnel politique et des diplomates d’un côté, et des associations environnementales et de citoyens engagés de l’autre. Il doit concerner l’ensemble des organisations humaines, à tous les niveaux : syndicats, médias, entreprises, administrations… c’est pourquoi je soutiens la campagne #TousPourLeClimat. N’ayons pas peur de bousculer, de remettre en cause les dogmes, les idées reçues, nos habitudes. Nous avons, collectivement, bien plus à y gagner qu’à y perdre. »
Philippe Bihouix
Ingénieur, directeur général du groupe AREP, auteur de L’âge des Low Tech, France
« Au point où nous en sommes en termes de dérèglement climatique et d’accumulation atmosphérique de carbone (420 ppm, comme au Pliocène), s’accrocher à notre modèle économique et à nos modes de vie est devenu suicidaire. Moins d’objets, moins d’infrastructures ne nous condamnent pas à moins de bien-être, au contraire. Et encore moins à plus d’injustices. »
Dominique Bourg
Prof. Honoraire Dominique Bourg (Unil) Directeur de la publication : https://lapenseeecologique.com/, partenaire de la Fondation Zoein
« Nos dirigeants sont dirigés par des lobbyistes de l'industrie des combustibles fossiles et sont induits en erreur par les économistes. Nous avons besoin d'initiatives venant d'en bas pour les obliger à agir sur le changement climatique. »
Steve Keen
Économiste, professeur honoraire à UCL & Chercheur émérite à ISRS
« Les inégalités sont un obstacle majeur à la réalisation d'un bien-être durable et à la lutte contre l'urgence climatique. Mais il existe de nombreuses façons de commencer à réduire les inégalités et d'offrir une bien meilleure qualité de vie à tous, ainsi qu'à la planète. Nous devons tous apprendre comment nous pouvons agir, comment nous pouvons aider et comment nous pouvons nous battre pour l'avenir. »
Kate Pickett
Directrice adjointe du Center for Future Health de l'Université de York, co-fondatrice de The Equality Trust et co-auteur d'un livre sur l'égalité et le bien-être
« Les économistes les plus en vue font obstacle à une solution à la crise climatique en s'accrochant à l'idée de la croissance économique comme objectif nécessaire et naturel. La crise climatique est causée par la croissance, et une croissance continue aggrave la crise. C'est pourquoi je soutiens de tout cœur l'objectif de la campagne de créer une économie qui ne dépende pas de la croissance. »
Peter Nielsen, lektor i politisk økonomi, Roskilde Universitet
Peter Nielsen
Professeur agrégé d'économie politique à l'université de Roskilde, Danemark
« La société humaine a atteint la limite de la pression qu'elle peut exercer sur la biosphère. Le changement climatique s'accélère et les espèces disparaissent à un rythme qui fait dire aux biologistes que nous sommes dans la sixième extinction de masse. Dans le même temps, nous pouvons voir que le système politique est coincé dans le monde d'hier, essayant de maintenir une économie de croissance insoutenable, tandis qu'une grande partie de la communauté des affaires a trouvé les pinceaux et s'emploie à greenwash'er ses produits. Dans une situation comme celle-ci, notre seule option est que les citoyens se mobilisent et cultivent une transformation écologique de la société de bas en haut. Pour cela, nous devons prendre conscience de nos responsabilités éthiques et en même temps trouver le courage et l'espoir qui nous permettent d'agir dans notre vie de tous les jours - à la fois en tant que consommateurs et en tant que citoyens politiquement actifs. #AllForClimate n'est donc pas seulement un souhait idéaliste, mais une nécessité impérieuse si nous voulons commencer à assumer notre responsabilité pour l'avenir - à la fois notre propre avenir et l'avenir du reste de la biosphère dont nous, les humains, faisons partie. »
Mickey Gjerris
Professeur associé en bioéthique, PhD, Université de Copenhague, Danemark
« Dans quelques années, les conséquences de la crise climatique deviendront beaucoup plus visibles et remettront en question tous les aspects de la société que nous apprécions aujourd'hui. Il s'agit de notre sécurité et de créer un monde serein pour nos enfants. C'est pourquoi nous devons impliquer tout le monde dans la lutte contre le réchauffement climatique. »
Frederik Sandby
Chef du bureau de 350 Danemark
« #AllForClimate est une initiative citoyenne forte qui reflète la nécessité de traiter la crise climatique de manière holistique. La transition écologique est une transition culturelle. Par conséquent, il est crucial que de plus en plus de citoyen∙ne∙s prennent activement part à la transition et tirent la société dans la bonne direction. »
Gregers Andersen
Gregers Andersen
Chercheur en culture, débatteur et auteur, Danemark
« #AllForClimate est une contribution innovante et significative à la création du large soutien populaire nécessaire pour résoudre la crise climatique. Sans un engagement fort des citoyens et de la société civile, nous ne serons pas en mesure de réaliser les réductions de gaz à effet de serre nécessaires pour contrer la montée de la température global sur terre. Dans le même temps, l'implication citoyenne peut contribuer à créer des changements de comportement qui, au niveau individuel et collectif, rendront notre société durable pour les générations futures. Ensemble, nous devons créer connaissance et mobilisation, et cela peut se faire au mieux par l'éducation et les processus démocratiques. »
Lars Tønder
Professeur avec des responsabilités particulières, Département de science politique, Université de Copenhague, Danemark

ORGANISATIONS